Affiche-2014

Classic‘n Swing  poursuit son exploration des styles musicaux à la frontière entre la musique classique et les rythmes plus modernes. Cette année, Classic‘n Swing vous invite  à découvrir en première partie un jeune compositeur américain, Eric Withacre, né en 1970, qui se voyait plutôt en rock star avant que les hasards de la vie ne lui fassent découvrir les joies de la musique chorale. En deuxième partie , nous revisiterons ensemble le Ragtime, un genre musical d'origine américaine, extrêmement populaire entre 1890 et le milieu des années 1920. Considéré comme le précurseur du Jazz, le ragtime a, par la suite, connu un regain d'intérêt dans les années 1950 et 1970 notamment avec la musique du film l’Arnaque, The Entertainer,  empruntée à Scott Joplin.

1ère partie :
Simple Song de Leonard Bernstein  (extrait de The Mass)      J.Sangouar When David Heard de Eric Whitacre             Chœur

Œuvre composée en 1999. Le texte, emprunté à l’Ancien Testament, provient du second livre de Samuel. Le fils du Roi David, Absalom, a usurpé le trône et finit par être tué par l’armée de son père. Whitacre ne retient qu’un seul verset, celui où le Roi, brisé, se lamente de la mort de son fils.

When David heard that Absalom was slain, he went up into his chamber over the gate and wept, and thus, he said: my son, O Absalom, my son, would God I had died for thee.

Lorsque David entendit dire qu'Absalom avait été tué, il monta dans sa chambre au-dessus de la porte, pleura et déclara : mon fils, O Absalom, mon fil, pourquoi Dieu ne m’a-t-il  pas fait  mourir à ta place.

2ème partie :
Le ragtime est originaire de la communauté afro-américaine du XIX° siècle. Il provient de la musique de marche jouée par des groupes noirs et du style pianistique « cake-walk » qui était aussi joué par les noirs américains. On peut voir le genre comme une synthèse entre la musique africaine et la musique classique européenne. Une sorte d'équivalent américain des menuets de Mozart.

  • Treemonisha de Scott Joplin (1911) Chœur  L’histoire montre Treemonisha, la seule femme afro-américaine éduquée du village,   qui dirige les villageois hors de l’ignorance.
  • Ragtime Shoes de Kirby Shaw (1999) Chœur

  Dans le plus pur style du Ragtime

  • The Entertainer de Scott Joplin (1902)            Chœur  Le refrain-phare de l’époque du Ragtime, fut la chanson la plus populaire de son   époque. Grâce au film l’Arnaque, ce titre retrouva plus d'un demi-siècle plus tard sa   popularité de l’époque des années folles.
  • Mr Sandman : F.Merloz, A.Schmuck, A.Marion, C.Brocart
  • The Best of Duke Ellington: arrangé par Kirby Shaw (1941) Chœur
    La musique a été écrite et arrangée par Duke Ellington en Août 1931 durant les   entractes à Lincoln Tavern Chicago et a été enregistrée par son orchestre en Février   1932.
    Dans l’ordre: Take the A Train – Mood Indigo – Satin Doll – It Don’t Mean a Thing.
  • Cheek To Cheek de Irving Berlin (1935) A.Schmuck, P.Dreux

Chantée par Fred Astaire dans le film « Top Hat », on la retrouve aussi dans « Le  Patient Anglais ».

  • Tea For Two de Vincent Youmans (1925)      F.Merloz, S.Herry, A. Caignard   G.Rozan, G.Vila
  • The Creole Love Call: arrangé par Paul Khun (1956) Chœur

Enregistrée par Duke Ellington en 1927, grand classique de la musique de jazz.

  • Minnie the Moocher de Cab Calloway (1931)             P. Dreux
  • The Bare Necessities de Terry Gylkyon (1967) A.Schmuck, L.Thomazeau N.Guille, I Petitdemange, C Brocard, JF.Bouvier, J.Sangouard, R.Azzouzène, V.Bonnet

  La célèbre  chanson  «Il en faut peu pour être heureux» du film « le Livre de la Jungle »

  • From Rags to Ritz de Irving Berlin (1911) Chœur

Irving Berlin avait 23 ans lorsqu’il composa Alexander’s Ragtime Band qui fut célébré dans toute l’Amérique instantanément. Dans l’ordre: Alexander’s Ragtime Band – Play a Simple Melody – Blue Skies – Puttin’on the Ritz.

elementum felis fringilla mattis ut Praesent Retour haut de page