Affiche-2015

Inspirée par les 70 ans de l'armistice de la 2e guerre mondiale, la disparition de N. Mandela l'an dernier, et confortée par les événements récents au Moyen Orient, en Ukraine et à Paris, j'ai choisi cette année de célébrer dans notre programme la Liberté. Nous aborderons ce thème, source inépuisable d'inspiration pour les artistes, sous différentes facettes : celles de l'oppression de l'occupation et la recherche de sérénité qui ont inspiré R Thomson, compositeur américain professeur de L. Bernstein, dans Alleluia et The Lord is my Sheperd. Puis la liberté sera tour à tour évoquée sous l'angle de l'action de grâce et de la joie (Singa Jesu, extrait de Mass for Peace, écrit après la guerre civile en Ouganda), de la colère et de la rébellion (Asimbonanga, chant emblématique de l'apartheid en Afrique du Sud), et de la supplication pacifique (Hymn for Freedom d'O. Peterson). Le style musical choisi pour porter ce thème a donc été très naturellement le Blues, forme musicale historiquement créée par des musiciens noirs, pour manifester tristesse et révolte liées à leur condition d'esclave. Le Blues traditionnel, illustré dans les standards Saint Louis Blues et Blues March, donnera plus tard naissance à la Soul et au Funk, que nous aborderons dans les medleys d'Aretha Franklin et des Blues Brothers.

Alleluia de Randall Thompson

Cette pièce écrite en juillet 1940 est inspirée par la guerre en Europe et la capitulation de la France. Comme l’écrit son auteur : «  La musique de mon Alleluia ne peut pas être joyeuse. C’est une pièce lente et triste et … en cela elle est comparable au Livre de Job dans lequel il est écrit: « le Seigneur a donné, le Seigneur a repris, loué soit le Nom du Seigneur » ».

The Lord is my shepherd de Randall Thompson

Inspirée du psaume 23, « le Seigneur est mon berger » cette pièce témoigne de la paix et de la sérénité du peuple de Dieu, conduit de main sure et attentive par son pasteur.

Vamudara : un chant traditionnel du Zimbabwe arrangé par Dumisani Maraine

Cette danse évoque un vieil homme un peu ivre que ses amis entourent, pour le réconforter, mais aussi lui faire prendre conscience, sans méchanceté, qu’il est sur la mauvaise pente…

Singa Yesu Singa : un gospel arrangé par Lorenz Maierhofer

Ce chant de louange et de joie, inspiré d’un chant traditionnel Ougandais, fait partie de l’Ethno Mass for Peace composée en 2004. « Louons le Seigneur Jésus… »

Asimbonanga de Johnny Clegg

Cette chanson écrite en 1987 pour le groupe sud-africain Savuka, mêlant chanteurs blancs et noirs, est dédiée à Nelson Mandela, alors emprisonné sur l’ile de Robben, au large du Cap. Un texte mêlant zoulou et anglais sur le thème « Nous ne l’avons pas vu », qui fait référence à l’interdiction de publier toute photo du détenu.

Down to the river to pray un Spiritual arrangé par M Noia

Cette musique traditionnelle américaine publiée pour la première fois en 1835 est un exemple de native american music d’inspiration religieuse, la rivière évoquant l’image du baptême.

It’s a Good day, par Peggy Lee et Dave Barbour

Cette chanson publiée en 1947 a été interprétée par de nombreux artistes, dont la légendaire Judy Garland. Un tourbillon d’optimisme et de joie de vivre.

 

Blues March de Benny Golson, arr. par François Cayla

Composée en 1958 dans le style New Orleans ce morceau au rythme détonnant est devenu un classique du jazz qui a été utilisé souvent pour accompagner des …défilés militaires…

Saint Louis Blues de W.C. Handy

Il s’agit de l’une des toutes premières œuvres, popularisée par Louis Armstrong, de ce qui allait devenir le Blues. La ville de Saint Louis (un nom prononcé à la française par ses habitants et dans le chant) dans le Missouri sert de cadre à une histoire tragique de femme fatale.

Hymn to freedom par Oscar Peterson

Cette œuvre composée en 1962 par ce compositeur canadien, inspiré par les negro spirituals, est une ode à la liberté qui évoque un espoir d’unité, de paix et de dignité pour les hommes.

It ain't necessarily so, extrait de l’opéra « Porgy and Bess » des frères Georges et Ira Gerschwin

L'action se passe en Caroline du Sud, au début des années 1930, au sein d'une communauté Afro-Américaine. Le dealer d’alcool et de cocaïne "Sportin' Life" explique sa vision "originale" et personnelle de la Bible.

Summertime, extait de l’opéra « Porgy and Bess » de Georges et Ira Gerschwin

Cette chanson est composée dans le style negro spiritual, et est devenu une référence du jazz. Le personnage de Clara chante cette berceuse pour endormir son enfant.

Queen of Soul par Roger Emerson : Think - I say a lite prayer - A natural woman - Respect.

Ce medley de funcky rock reprend les plus grands succès d’Aretha Franklin, née à Memphis, surnommée The Queen of Soul, véritable diva aux Etats Unis et dans le monde. Elle a ainsi chanté lors de la cérémonie d’investiture de Barack Obama.

I can’t turn you loose - Soul man - I got everything I need -
Do you love me - Flip, flop and fly

Ce medley arrangé par Alan Billingsley en 1978 pour le premier disque des Blues Brothers reprend des airs d’Otis Redding, David Porter, Donald Walsh, Berry Gordy et Charles Calhoun. Les Blues Brothers ont marqué l’histoire du blues par leur humour déjanté et un rythme de folie.

vulputate, ut felis dapibus ipsum Praesent odio nec justo tristique Retour haut de page