Affiche-2017

Certains programmes sont motivés par un caractère d'urgence, une actualité particulière, ce qui a été le cas de nos deux précédentes saisons avec comme thème la Liberté en 2015 puis la France en 2016.

Cette année, même s'il apparaît fortuitement sur fond de Brexit, nous mettons à l'honneur le patrimoine "choral" britannique. Certaines pièces mûrissaient depuis des années, et  finalement le déclic a été la disparition de David Bowie.

Notre première partie, introduite par l'hymne national (reflet de la fidélité des anglais à leur royauté) souligne le talent historique des compositeurs anglais dans l’art du chant "choral" : de W. Byrd (XVIe) à nos jours, P. Mealor, en passant par B. Britten. Notre seconde partie illustre la large culture musicale populaire du Royaume-Uni : nous voguerons de morceaux traditionnels irlandais et écossais, à l'univers pop des Beatles, puis rock de F. Mercury et Led Zeppelin.

GOD SAVE THE QUEEN
Un hommage au souverain s’impose en ce début de concert « so british ». Voici cette prière, dans sa version « féminine », inaugurée pour la reine Victoria, et à laquelle nous sommes habitués depuis le couronnement de sa majesté Elizabeth II : elle tient lieu d’hymne national outre-manche. Composé par Haendel, réarrangé par Benjamin Britten, cet hymne aurait pour certains mangeurs de grenouilles adeptes de la théorie du complot un petit air de Lully, et pour origine la célébration du rétablissement de Louis XIV après une opération touchant au fondement même de la royauté…

ANIMAE JUSTORUM
William Byrd compose en 1605 ce cantique pour les âmes des justes, qui sont dans la main de Dieu, d’après le livre de la sagesse. Byrd est marqué par la Renaissance, mais se tient à distance respectueuse du baroque en plein essor. Ce cantique exprime sa ferveur de chrétien anglican converti au catholicisme, alors que le souvenir des règnes de Henri VIII et de Marie Tudor, dite Bloody Mary, hante encore son pays.

PEACE
C’est la bouleversante prière de Saint François d’Assise que Paul Mealor, un compositeur gallois contemporain, met en musique dans ce morceau tout de douceur et de grâce : « Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix, là où est la haine, que je mette l’amour… »

HYMN TO ST CECILIA
W.H. Auden écrit ce poème en l’honneur de la sainte patronne des musiciens, qui entonne un chant d’abandon à l’heure de son martyre, « telle un cygne noir ». C’est son complice musical et amant, Benjamin Britten, né le jour de la fête de la sainte, qui lui commande cette œuvre, en pleine seconde guerre mondiale, et achève de la composer lors d’une dangereuse traversée de l’atlantique sur le HMS Axel Johnson en avril 1942.

Blessed Cecilia, appear in visions to all musicians, appear and inspire:
Translated Daughter, come down and startle composing mortals with immortal fire.

PHIL THE FLUTERS BALL
Ce chant traditionnel irlandais nous conte joyeusement l’histoire de Phil un joueur de flute fauché, qui convie tous ses voisins à une fête, où il entend bien faire circuler son chapeau pour collecter quelques fonds… Tiens tiens, voilà qui va nous donner des idées…

LOCH LOMOND
Nous voici transportés au pays des lacs et des brumes avec cet air traditionnel écossais, ici arrangé par Jonathan Ratbone, un compositeur contemporain. Un tube des Swingle Singers où déferle l’émotion romantique car « mon amour nous ne nous reverrons plus jamais sur les rives du Loch Lomond ».

THE BEATLES IN REVUE
Impossible de ne pas s’y retrouver dans ce pot-pourri de chansons des Beatles. On a longtemps gardé précieusement les vinyles, on a tous chantonné ces mélodies, ça tient du mythe, ... so british, let’s go.

BLACK BIRD
L’oiseau noir évoque ici le combat des noirs américains pour leurs droits civiques : un merle se débat pour apprendre à s’envoler. Composée en 1968 par Paul McCartney avec la complicité de John Lennon, lors d’une tournée des Beatles en Inde, cette musique inspirée par une œuvre de Bach, en conserve la tranquille sérénité.

STAIRWAY TO HEAVEN
Un très grand classique du rock, composé en 1970 par Jimmy Page et Robert Plant, lors d’un séjour dans les montagnes du pays de Galles, pour leur groupe, Led Zeppelin. En écoutant cette version vocale arrangée par Eric Van Cleave , nous pourrons nous demander qui est cette femme qui croit que tout ce qui brille est d’or… et qu’elle peut ainsi acheter son escalier pour le paradis…

James BOND – 007
La playlist du plus célèbre agent secret au service de sa Majesté !

UNDER PRESSURE
David Bowie retrouve un peu par hasard le groupe des Queen et son leader Freddy Mercury réunis à Montreux, en 1981, pour un enregistrement, et c’est de cette rencontre dans un lieu si paisible que nait cette chanson qui évoque, si durement, le stress et ses effets.

TRIBUTE TO QUEEN
Arrangé par Mark Brimmer, ce pot-pourri reprend quatre des plus grandes chansons de Queen, devenues de vrais « classiques » du pop : We will rock you, Another one bites the dust, We are the champions, et Bohémian rhapsody. Des histoires et tonalités différentes, mais toujours une même force rageuse, le goût de se battre, de gagner.

quis, commodo Phasellus Donec nec facilisis Nullam libero Praesent suscipit Retour haut de page